Des comportements et des Hommes

Combien de fois sommes nous interpellés par le comportement exagéré, contre productif à court / moyen terme et répétitif d’un proche, collègue de travail, ami,… et désarmés par les conséquences d’un tel comportement sur notre relation et/ou sur la personne elle-même et sa relation à d’autres et au travail.
Je ne crois pas que les comportements humains soient totalement délibérés et déterminés. Pour autant, dans ma pratique j’ai souvent le sentiment que la personne “sait” ce qu’elle fait même si cela va à l’encontre de ce qui pourrait apparaître comme son intérêt. C’est comme si un programme interne lui commandait de se comporter de telle manière qu’elle est certaine d’obtenir un résultat négatif d’un point de vue du bien être et de la performance mais positif du fait qu’il vient confirmer la croyance que telle situation, tel type de personne, telle activité… Donnera forcément un résultat négatif.
Voici quelques années je me suis intéressé à découvrir un moyen d’identifier ce genre de comportement, le comprendre et trouver un moyen d’y apporter une réponse cohérente… Et j’ai découvert la Process Communication!
Ce que propose ce modèle, c’est que nous décidons en fonction d’un certain nombre de paramètre intangibles (ou presque).
Par exemple, si je cherche à savoir (de façon régulière, comme pour répondre à une question existentielle) si les gens me trouvent compétent, j’obtiendrai une réponse positive à cette question quand des personnes de mon entourage montreront une vraie reconnaissance de la quantité et de la qualité de travail (qu’il s’agisse d’une activité professionnelle ou dans le cadre privé) que j’accomplis.
Pour ce faire, je vais me comporter d’une certaine façon qui mette en avant mes qualités d’organisation, de structuration, de puissance de travail et de sens des responsabilités.
Ce faisant, si mon entourage ne répond pas régulièrement par des comportements de reconnaissance, je vais exagérer mes propres comportements, mettre en avant toutes les ressources à ma disposition pour montrer à mon entourage combien je suis compétent.
Ce qui sera visible alors consiste en une séquence très spécifique de comportements types de communication et de management… assez bien connus:
Je vais répéter plusieurs fois une explication, très certainement insister sur des détails jusqu’à perdre le sens du message principal. Je vais également devenir pointilleux, re contrôler plusieurs fois ce que j’ai fait pour être sûr qu’il n’y a pas d’erreurs… Devenir trop perfectionniste.
Devinez maintenant la réponse que je reçois dans un tel cas… Les gens reconnaissent-ils enfin ma compétence? ou obtiens-je plutôt de l’irritation, de l’amusement moqueur, du rejet?
Malheureusement la réponse est plutôt la deuxième car de façon très réflexive, nous avons tendance à nous comporter d’une manière systématique face à un comportement systématique…
C’est que ce genre de comportement constitue une demande de reconnaissance. Un peu comme si la personne disait “regardez comme je suis précis, intelligent, responsable, etc.” donc “s’il vous plaît, dites moi que j’explique bien, que je fais bien, etc.”
Que faut-il répondre à cela?
Et bien de façon très simple, par exemple: “merci de votre explication. C’est très clair sur tel point. Voulez vous m’expliquer tel autre point?” Facile???
Ce que je vous propose c’est d’essayer avec quelqu’un chez qui vous avez observé un comportement répétitif et plutôt inefficace et auquel vous donnez généralement une réponse plutôt négative. Choisissez une personne avec qui l’enjeux d’un changement de mode de communication n’est pas stratégique (un(e) ami(e) de confiance, un parent,…) car un changement dans le mode de communication peut avoir des conséquences négative à première vue (gardez à l’esprit que les comportements décrits ici peuvent avoir comme fonction de confirmer une croyance du type “je ne serai reconnu que si je montre à quel point je suis…” suivie d’une croyance: “C’est toujours comme ça, je fais un maximum et personne ne le reconnaît”.
Comme nous choisissons nos relations pour ce qu’elles nous procurent de confirmation de nos croyances (vous voyez où je veux en venir), il est possible qu’une réponse de reconnaissance positive donnée à la place d’une réponse habituelle de reconnaissance négative… Provoque à tout le moins l’étonnement, si ce n’est la stupéfaction!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s